• Flavie B

Accompagner l'allaitement avec l'alimentation


Crédits photo : Vanessa Amiot photographie



Il est parfois difficile de trouver des informations sûres et de qualités dans tous ce qu'on trouve sur internet et dans les fameux " conseils " non demandés de notre entourage.


En naturopathie, on accompagne la maman/couple allaitant(e) comme à n'importe quel moment de vie : en prenant le temps d'informer et d'offrir des conseils adaptés.

L'alimentation est le pilier de notre santé et assure le bon fonctionnement de notre organisme et physiologie naturelle.


S'informer en amont pour vivre un allaitement serein


Le post-natal est une période qui se prépare en amont ( quelques semaines à quelques mois avant l'arrivée de bébé ) afin de pouvoir vivre cette période plus sereinement.

Il en est de même avec l'allaitement.

Il n'est pas rare de ne pas s'informer en amont sur l'allaitement puisque, souvent, l'information et l'accompagnement à celui-ci ne nous est pas obligatoirement proposé ou est peu adapté.

S'informer en amont c'est également dire stop aux idées reçues ou aux remarques venant de personnes non formées à l'allaitement ( le fait de croire qu'on n'a pas assez de lait pour bébé ou encore qu'il faut boire beaucoup d'eau et de lait pour pouvoir allaiter reviennent trèèèèèès souvent ... )

Combien de jeunes mamas n'ont pas pu allaiter ou seulement quelques temps par manque d'accompagnement et/ou de soutien ou simplement à cause de la fatigue ?


Beaucoup trop.


Prendre le temps de s'informer en amont sur l'allaitement, vos futurs besoins pour récupérer de la naissance et soutenir l'allaitement, les possibles difficultés que vous pourrez rencontrer en vous offrant information et accompagnement.

Cela peut passer par des lectures ( ex : le Manuel très illustré d'allaitement de Caroline Guillot par exemple... ), un accompagnement adapté ( sage-femme ouverte et informée à l'allaitement, conseillère en lactation, doula formée à l'allaitement ... ) ou encore un cadre de naissance optimal ( que ce soit en ANA, ADD, maison de naissance, plateau technique, maternité .. ) en vérifiant que l'équipe ou la personne qui vous accompagnera sera ouverte et supportrice à l'allaitement.

L'allaitement peut-être également instinctif et facile à mettre en place, tout dépendra du lieu et de l'environnement de naissance, de maman et bébé car chaque allaitement est unique.

Mais il est toujours chouette, encore une fois, de s'informer en amont et de se faire une petite liste de personne à appeler si le besoin de conseils et de soutien se fait sentir.


( Re ) découvrir l'article sur les besoins de maman et bébé en post-natal


Offrir le meilleur à son corps pour un allaitement au top !


Allaiter demande de l'énergie et des ressources notamment en nutriments.

Comme pendant toute la grossesse, il va puiser dans votre organisme puis vos ressources pour continuer à offrir le meilleur à bébé , ce qui peut créer ou amplifier certaines carences de votre côté ( chaque personne est différente et tout dépendra également de vos besoins et état physique et physiologique après 9 mois de grossesse )

Vous l'aurez compris, que vous ayez ( ou pas ) les ressources nécessaires pour vous remettre de la grossesse, de la naissance et pour pouvoir allaiter, votre corps continuera à faire son job et à puiser dans toutes les ressources possibles pour trouver les nutriments nécessaires aux besoins de bébé.

À partir de là, on comprend qu'il est chouette de s'intéresser ne serait-ce qu'un peu à combler nos besoins physiques, énergétiques et physiologiques !


Prime abord, que vous souhaitiez allaiter ou non, prendre soin de soi par l'alimentation en post-natal est primordial.

Votre corps a crée, porté et donné la Vie et il a besoin d'aide pour retrouver de l'énergie et un équilibre physiologique ( l'objectif est donc de s'offrir du REPOS et de revitaliser l'organisme )

Même si le post-natal n'est pas le sujet de cet article d'aujourd'hui, j'aime partager la règle des 3R de Julia Simon qui me parle beaucoup dans ma pratique :


Voici trois points sur lesquels vous baser pour adapter votre alimentation en post-natal :


- RECHAUFFANTE : pour éviter une trop grosse perte d'énergie, que le froid ne s'installe et entraîne une fatigue sur le long terme, choisissez une alimentation qui réchauffera votre corps.

La chaleur peut provenir de la température de vos plats ( cuits et chauds ), des saveurs ( cannelle, gingembre, cumin, fenouil, cardamome ... ), de leur nature ( sarrasin, lait de coco .. ) et de leur couleur ( orange, rouge... )

On préfère apporter du chaud même en été !


RECONFORTANTE : que ce soit pour apaiser votre système nerveux, détendre le corps ou se sentir envelopper et materné, pensez à des plats mijotés et doux pour le moral.

Privilégiez les cuissons lentes et prolongés et les aliments qui vous apportent un sentiment de bien-être.


REVITALISANTE : en post-natal, l'idée est d'offrir au corps une alimentation qui viendra rebooster votre vitalité.

On évite donc les aliments trop riches en " toxines " qui viendront plus encrasser l'organisme que lui redonner de l'énergie ( on peut se baser sur une hygiène alimentaire hypotoxique ) En choisissant donc des aliments de qualités ( biologiques surtout pour les fruits et légumes, production locale et de saison ) et en rajoutant à vos plats des supers-aliments afin de les rendre plus bénéfiques ( listes ci-dessous ).

Consommez également des plats faciles à digérer et à assimiler afin que votre énergie se tourne vers l'assimilation des nutriments et non pas dans votre digestion.


( Re ) découvrir la fiche support à une hygiène alimentaire type -- EN PDF


Adapter l'alimentation à l'allaitement


On peut quasiment manger de tout en allaitant ( tout est bon avec modération )

La quantité de lait produite ne se mesure pas non plus par la quantité d'aliments et d'eau que vous ingérez chaque jour.

La lactation se met en place et se maintient grâce au principe de " l'offre et de la demande "

Ainsi, plus bébé va téter et plus il y aura du lait et inversement.



On privilégiera cependant :


- au minimum 1,5L d'eau par jour en plus des tisanes

- les huiles biologiques ( colza, olive, lin, noix, bourrache, chanvre .. ) pour les AGRE et le DHA

- les jus de légumes

- les fruits et légumes de saison

- les poissons riches en oméga 3 et notamment en DHA

- les oléagineux

- un bon apport en iode

- un bon apport en fer

- les céréales semi ou complètes

- les flocons d'avoine

- le germe de blé

- les algues sous toutes formes

- les graines de chia, lin

- les avocats

- les graines germées


On évitera cependant :


-certains excitants qui empêchent l'assimilation du fer ( le thé, café ) pas plus de 2 tasses / jour

- les crudités en grand nombre ( augmentent les coliques du nourrisson )

- la consommation d'alcool et de cigarette ( gérer votre temps entre la consommation et la prochaine tété )


Mais surtout, soyez simplement à l'écoute de votre bébé et essayez d'observer ses humeurs ou façon de digérer lorsque vous mangez un ou plusieurs aliments non habituels.

Cela vous guidera au quotidien.

Il existe également certains aliments qui favorise ou au contraire baisse la lactation ( à adapter sur le moment et selon vos besoins )


Le lait maternel est d'une magie incroyable puisqu'il s'adapte aux besoins de votre bébé et se modifie quasiment à chaque tétée.

Il évolue également au cours de la journée, ainsi, le matin il sera plus riche en tyrosine ( il est donc interessant de consommer un petit déjeuner protéiné )

Cela renforcera votre apport en protéine et stabilisera les besoins glycémiques pour la journée.


Le soir, le lait maternel est plus concentré en mélatonine ( l'hormone du sommeil pour votre bébé et vous )

On peut donc aider l'organisme en consommant des aliments riches en tryptophane ( parmesan, graines de courges, riz complet, flocons d'avoine, petits poissons gras, avocat, huiles, chocolat noir 70% minimum, banane... )



( Re ) découvrir la fiche récap sur l'alimentaiton en allaitant --- EN PDF


AGIR SUR LA LACTATION AVEC L'ALIMENTATION



Crédits photos : Vanessa Amiot photographie


Il est possible d'avoir à un certains moments une baisse de lactation.

Si c'est le cas je vous invite vraiment à demander conseils et soutien et à ne pas baisser les bras si votre envie d'allaiter est bien là.

Cette baisse peut provenir de plusieurs facteurs ( mauvaise prise au sein, fatigue extrême, carences, bébé qui tète mal pour diverses raisons, une hypothyroïdie ect... ) et il est utile de savoir les identifier afin de pouvoir retrouver un équilibre lacté.

Rappelez vous simplement qu'il y a toujours une solution et que l'allaitement peut mettre un peu de temps à se mettre correctement en place ( parfois même que des mois ou années plus tard on évolue encore dans cette aventure lactée )

Dans tous les cas avant ou en plus de consommer des aliments dits " galactogènes " ( qui favorise la production de lait maternelle ) essayer de trouver la cause de cette baisse de lactation.


Même si, à l'heure actuelle, il n'y a pas d'études probantes prouvant l'impact positifs de certains aliments et plantes sur la production de lait, certains sont utilisés depuis plusieurs siècles et sont donc des pistes à suivre :


- le houblon

- l'ortie piquante

- le fenouil

- le maca

- le fenugrec

- les oléagineux

- le moringa

- l'anis

- la levure de bière .....


Se créer un cadre optimal pour allaiter


Savoir se créer un espace optimal pour favoriser et apprécier l'allaitement est un plus que vous pouvez créer à la maison.

En plus de l'alimentation, l'environnement est également un facteur important pour vous sentir bercé et portée lors de vos nombreuses tétées.


Vous pouvez donc vous préparez un petit coin cocoon lorsque le besoin de vous reposez ou d'allaiter tranquillement se fera sentir.


On parle souvent du terme du Radeau de la Méduse pour parler d'un espace de maternage, un lieu chaleureux pour maman et bébé.

Déterminer à l'avance un lieu qui sera un peu comme votre nid post-natal et délimiter cet espace, ce sera le vôtre et celui de bébé ( et du ou de la partenaire si il / elle est accepté(e) )

Cet espace est comme un temple où l'on respecte le calme pour le repos et les moments lactés de maman et bébé.

L'objectif est de créer une atmosphère relaxante propice à la détente.

Tout doit être propice au repos, l'espace de change doit se trouver non loin de votre espace pour limiter les déplacements.


Vous pouvez également optimiser cet espace en y laissant toujours à côté de vous des outils et/ou objets dont vous aurez besoin :


- huiles de massage, tubes d'homéopathie, lanoline ...

- tisanes, thermos...

- des fruits secs, oléagineux, fruits frais, energy balls ...( encas )

- une bouillotte

- de l'eau à volonté

- des carrés délicieux et sains de chez JollyMama ( code promo : FLAVYJOLLY )

- des alèses si besoin

- un coussin d'allaitement / des coussins

- une lumière douce ( lampe de sel par exemple )

- des couvertures

- des vêtements légers ....


Vous pouvez modeler cet espace comme bon vous semble !





Crédits photo : Sabrina Soave photographie




On le sait, que ce soit pendant la grossesse, la naissance ou au post-partum, le bien-être passe également par notre environnement et notre espace.

Cependant, il ne faut pas oublier que notre corps et notre esprit ont également besoin d'un environnement sain, d'air pur, de mouvement et d'équilibre énergétique et émotionnel pour être en harmonie.

Une mama bien dans ses bottes et dans son corps sera d'autant plus disponible pour prendre osin d'elle et de bébé.

Les délicieux moments lactés n'en seront que favorisés !


ON PREND L'AIR :

S'aérer et prendre des bains de nature est important pour être détendue et épanouie.

Que ce soit une balade en forêt, au parc ou même ouvrir les fenêtres une dizaine de minutes par jour pour aérer, c'est un réflexe quotidien à avoir.

Bébé en profitera autant que vous !

La respiration consciente est également un point important, apprendre un mieux respirer pour se détendre, éviter les essoufflements et avoir le contrôle de soi ( respiration par le ventre, cohérence cardiaque...)


ON S'OCCUPE DE SON ENERGIE :


En médecine traditionnelle chinoise, l'accouchement représente une grosse perte d'énergie ( surtout par le périnée )

La grossesse et l'accouchement provoque également un déséquilibre de notre énergie vitale et un relâchement naturel de nos os, tendons et muscles.

Il est donc intéressant de retrouver cette énergie par l'alimentation mais également par le repos ou encore diverses pratiques ( acupuncture, reiki, massage post-natal ... )

Je vous conseille également le resserrage du bassin également appelé Soin Rebozo à faire dans le mois suivant la naissance.


ON EVITE LES PERTURBATEURS ENDOCRINIENS :

Ces perturbateurs font malheureusement partis intégrante de notre quotidien.

Il est utilise les limiter voir supprimer au maximum afin de ne pas s'exposer aux toxiques extérieurs qui peuvent avoir des répercussions sur notre organisme et celui de bébé.

Pour faire simple, plus on se rapproche du naturel, plus on s'éloigne des ondes, mieux c'est.

On limite les écrans et l'utilisation du téléphone portable qui dégage beaucoup d'ondes, des appareils électroniques, des cosmétiques industriels, des produits ménagers industriels....

Entourez vous également de plantes dépolluantes comme le Ficus, le Hedera ou encore le Scindapsus.


ON PREND DU TEMPS POUR SOI ET POUR LE COUPLE :

On ne s'oublie pas et on se ménage ! Vous venez de porter et de donner la Vie, vous êtes dans votre bon droit de vouloir prendre le temps pour apprivoisé cette nouvelle vie de famille et tisser des liens.

Privilégier un câlin en famille en peau à peau ou une bonne sieste plutôt que d'effectuer des tâches ménagères !





J'ai volontairement orienté cet article sur l'alimentation et l'hygiène de vie globale en post-natal lorsque l'on souhaite allaiter puisque c'est le sujet que je connais le mieux professionnellement et personnellement parlant à ce jour.

Si vous avez des interrogations ou un besoin d'accompagnement sur l'allaitement ( positions d'allaitement, douleurs et maux divers, pathologies spécifiques ... ) n'hésitez pas à piocher dans les ressources ci-dessous à vous rapprochez d'un(e) professionnel(elle) ou organisme qui saura vous épauler et vous guider :


- La Leche League : lllfrance.org

- Solidarilait : solidarilait.org

- CoFAM ( Coordination Française pour l'allaitement maternel ) : coordination-allaitement.org

- Consultantes en lactation ( IBCLC ) : consultants-lactation.org

- Santé et allaitement maternel : santeallaitementmaternel.com

- Allaitement de jumeaux et plus : allaitement-jumeaux.com

- Donner osn lait au lactarium : association-des-lactariums-de-france.fr

- Professionnel(lle ) de la périnatalité spécialisé(e) en allaitement


Prenez soin de vous les Mamas et belle aventure lactée !