• Flavie B

SOULAGER LE YONI EN POST-NATAL



Crédits photographie : Bertille Pics

Même si nous évoluons et nous dirigeons tout doucement vers un plus grand respect et un meilleur accompagnement du post-natal immédiat, celui -ci reste souvent un sujet peu ou pas du tout abordé par le système « classique « lorsque l'on est enceinte.

En ce qui concerne les soins à apporter à la jeune mère juste après l'enfantement, ceux ci se résument très souvent à un traitement médicamenteux ( antalgique et antispasmodique ) et …. c'est tout ( je parle ici d'un accompagnement " classique " et le plus répandu )

Je me rappelle encore mon post-natal immédiat pour la naissance de Samuel : une prise en charge élevé de mon bébé et pour moi … rien, nada, le no man's land !

On ne m'a pas parlé de l''hématome, des lochies, de la cicatrisation de ma déchirure ni avant ni après la naissance.

La seule chose dont je me souviens ce sont les conseils de la sage-femme à la maternité : rester couché, rincer vous votre cicatrice à l'eau claire et prenez un doliprane et spasfon quand on vous les emmènent.... POINT.

Bon, je vous l'accorde, cette introduction ne vend clairement pas du rêve mais en fin de compte... n'est il pas important de rappeler également que notre corps va changer et peut-être souffrir d'un ou plusieurs maux après avoir donné la Vie ?

Je pense sincèrement que si.


J'ai à cœur, chaque jour, avec ma pratique de pouvoir informer et accompagner les futures mamans/parents tout au long de la grossesse et du post-natal.

Afin que chacun(e) puissent (re)devenir acteur(trice) de ces moments si précieux et de faire des choix en CONSCIENCE.


C'est dans cette optique là que je souhaite rendre accessible l'information sur les maux du post-natal immédiat afin, non pas de s'ajouter une part d'angoisse ou de stress, mais de pouvoir être préparés et savoir à quoi s'attendre après avoir enfanté.

Se préparer en douceur à ce qu'il est potentiellement possible d'arriver ( chaque personne est différente et rien n'est jamais certain ) permet de s'organiser et de ne pas se sentir prise au dépourvue à l'instant T, quand vous découvrirez qu'il existe des maux physiques et que l'accompagnement pour les soulager correctement n'est pas forcément au rendez-vous.


Pour écrire cet article j'ai utiliser avant tout mon expérience professionnel, mes acquis et mes connaissances pour mieux vous guider mais j'ai également souhaité me replonger dans mon post-natal immédiat d'il y a 3 ans passé, lors de la naissance de mon aîné.

Réussir à retrouver l'état d'esprit que j'avais à ce moment là, ce que j'ai ressenti, ce que j'ai pensé et comment j'ai abordé les choses.

Avec du recul, les maux dont j'ai souffert étaient assez désagréables, on ne m'en avait pas parlé et l'accompagnement a été quasi nul.

Bref, je me souviens simplement m'être dit : mais pourquoi la sage femme ne m'a pas parlé de ça ? Et comment je fais maintenant pour avoir moins mal ?

Je vous invite, par ailleurs, si ce n'est pas votre premier accouchement et si vous le souhaitez, à refaire un point sur votre/vos précédent(s) post-partum afin de comprendre ce qu'il s'est passé à ce moment là ( avez-vous eue un ou plusieurs maux ? avez vous été accompagnée ? qu'avez-vous ressenti ? ... )

Le but n'étant pas de revivre des moments délicats mais bien de mieux savoir ce que vous voulez à l'heure actuelle et ce que vous ne voulez plus !


Enfin, j'aime rappeler qu'il n'est pas nécessaire de passer à la loupe TOUS les maux dont il est potentiellement possible de souffrir en post-natal.

So... keep calm !

Chaque personne est différente, chaque accouchement est différent, chaque corps et chaque bébé sont différents, chaque environnement de naissance est différent .... il n'est donc pas prévisible de connaitre les maux dont vous souffrirez après la naissance ( ou pas ! )

S'informer à son rythme, selon ses besoins et son instinct reste, à mon sens, le plus logique et le plus naturel.


Si vous souhaitez vous informer sur les besoins de maman et bébé en post-natal d'une manière globale, retrouver l'article complet juste ici ---> PREPARER SON ENFANTEMENT ET SON POST-NATAL



QU'EST CE QUE J'APPELLE LE YONI ?





Comme cité plus haut, l'idée n'est pas de faire le tour de tous les maux du post-natal.

Ceci dit, j'aimerai parler d'une partie merveilleuse du corps de la femme que l'on oublie assez souvent et qui pourtant a vécue de nombreux changements pendant la grossesse et fournie un effort considérable pendant l'accouchement, je parle de votre Yoni.

Le nom Yoni provient de l'hindouisme ( yoni en sanskrit " origine " ) et englobe tout ce qui représente les organes féminins ( la vulve, le vagin , le périnée, l'Utérus, les ovaires.. )

Il représente donc tout le siège du pouvoir et de l'énergie féminine et vous a surtout permis de porter et de donner la Vie ( sujet que l'on développera dans un prochain article tant il est vaste et intéressant )

En médecine traditionnelle chinoise, on considère qu'il existe une grande perte énergétique au niveau du yoni et plus précisément du périnée après l'enfantement.

Ce qui peut créer une fragilité énergétique et/ou émotionnel et ouvrir la porte à la fatigue et aux états dépressifs.

C'est pour cela qu'il est nécessaire d'éviter toute perte d'énergie par votre Yoni, on pense donc CICATRISATION et CHALEUR.

Favoriser une bonne cicatrisation et apporter du chaud permet de récupérer plus facilement et prendre soin de notre énergie vitale ( par l'alimentation, le resserrage du bassin, le sauna vaginal, l'ostéopathie, l'acupuncture etc... )


De tout, on en parle que très peu dans une préparation à l'accouchement classique, de son travail pendant la grossesse, des différents maux pouvant l'atteindre après l'enfantement ou encore comment en prendre soin une fois que bébé est né au Monde...

A un certain moment, on vous parlera peut-être d'une certaine rééducation du périnée et voilà tout.


Seulement voilà, votre Yoni a bosser dur pendant la grossesse et encore plus lors de l'accouchement afin de faciliter et de mettre en place la naissance de bébé, ne serait-il pas chouette de le choyer dès les premières heures après la naissance ?


SOUTENIR LE YONI GLOBALEMENT


Que ce soit une naissance par voie basse ou par césarienne, votre Yoni a travaillé dur et s'est modifié petit à petit pendant environ 9 mois avant de faire naître bébé au monde.

Que ce soit par voie basse où bébé a cherché et trouvé son chemin, traversant petit à petit chaque passage du canal le menant vers l'extérieur ( les tissus, membranes, tendons, muscles, os ) ou par césarienne ou bébé est également passé à travers plusieurs couches ( tissus, peau, muscles, membranes ... ) votre Yoni a subit certaines lésions plus ou moins importantes.


On commencera donc globalement par ( pour une naissance par voie basse ou césarienne ) :


- Rester couchée le plus souvent possible ( idéal pour un post-natal optimal )

- Expirer à l'effort ( en se relevant, en montant les escaliers, en attrapant bébé .. )

- Eviter de porter des choses lourdes

- Aménager votre espace pour être à hauteur de ce dont vous avez besoin ( lit cododo, alimentation ... )

- Boire de la tisane de Framboisier ou d'Alchémille pour équilibrer le système hormonal et prendre soin de l'Utérus ( 2 tasses par jour maximum )

- Arnica en 15CH = 1 dose pour apaiser les lochies ( pertes de sang après la naissance ) et aider à l'involution de l'Utérus ( retour à sa taille initial )

- Huile de germe de blé en massage sur le ventre, dans le sens des aiguilles d'une montre, pour apaiser les douleurs liées aux spasmes ( déposer ensuite un linge chaud dessus et adapter si césarienne )

- Pratiquer la respiration hypopressive

- Garder le ventre au chaud au maximum ( même l'été )


Par la suite, on pourra prendre soin différemment de notre Yoni après l'arrêt des saignements autant physiquement qu'émotionnellement ( à partir de 4 semaines post-natal ) par différents moyens naturels ( qui feront l'objet d'un autre post si le cœur m'en dis )


LES DIFFERENTS MAUX PHYSIQUES DE VOTRE YONI EN POST-PARTUM


Crédits photo : Mia Gorrell


Rappelez vous que vous ne souffrirez certainement pas de TOUT les maux que je vais citer par la suite de cet article.

Peut-être pourriez vous piocher les informations qui vous interpellent et vous parle selon le contexte dans lequel vous allez mettre au monde votre enfant ( quel sera le lieu de naissance ? avec qui ? est-ce qu'une césarienne est programmé ? avez-vous des pathologies à prendre en compte ? .... )

Je vous invite réellement à bien vous entourez pendant votre grossesse afin de préparer au mieux votre post-natal et également pouvoir utiliser certains outils naturels adaptés à vos besoins et avec confiance ( doula, sage-femme holistique, naturopathe ... notamment pour la phytothérapie et l'aromathérapie )


En cas de déchirure ou d'épisiotomie + hématome :


- Rester allongé dès que possible

- Changer de position dès qu'un gêne se fait sentir

- Appliquer une poche de glace localement

- Appliquer des padsicles entre la culotte et le vagin ( compresse imbiber de solutions naturelles pur apaiser le périnée )

( FICHE PADSICLES A TELECHARGER )

- Appliquer de la teinture mère de Calendula pour nettoyer et apaiser la plaie

- Laisser votre vagin à l'air le plus possible pour cicatriser.

- Pratiquer des bains de sièges à l'infusion de Camomille romaine, gros sel et huile essentielle de Lavande officinale.

- Appliquer un baume à la Grande Consoude pour aider à la cicatrisation et guérir en profondeur.

- Appliquer directement votre lait maternelle ( aux multiples propriétés, oui votre lait est magique ! )

- Arnica Montana 7CH = 5 granules de 3 à 6 fois par jour pour apaiser la douleur et l'hématome.


En cas de césarienne :


- Rester allongée le plus possible

- Changer de position dès qu'une gêne se fait sentir

- Adapter votre mobilier ( baignoire pour bébé par exemple ) à votre hauteur pour ne pas vous pencher

- Laver votre cicatrice à l'eau avec douceur et sécher là correctement

- Masser très doucement autour afin de limiter les adhérences

- Nettoyer la cicatrice avec de la teinture mère de Calendula

- Appliquer de l'huile végétale de Rose musquée pour aider à la cicatrisation

- Laisser sécher le plus possible à l'air libre

- Appliquer du Tégarome sur la cicatrice ( minimum 15 jours après la naissance )


En cas d'hémorroïdes ou de congestion anale :


- Pratiquer les bains dérivatifs

- Eviter de vous asseoir sur une bouée et relever vos jambes aux toilettes avec un marche-pied par exemple quand vous allez à la selle ( pour limiter la congestion sanguine )

- Appliquer de l'huile essentielle de Cyprès toujours vert + huile végétale directement sur les hémorroïdes

- Utiliser le Marronnier d'Inde en gemmothérapie : 20 gouttes 2/jour

- Limiter la constipation et favoriser un transit optimal grâce à une alimentation riche en fibres + boire 2L d'eau minimum par jour + graines de lin ou psyllium



ET EN PLUS DE TOUT CA ?


Crédits photo : Mia Gorrell


En naturopathie comme avec toutes les médecines douces, prendre en compte l'individu mais également son hygiène de vie dans sa globalité est un atout majeur.

Les conseils cités plus haut rentrent assez dans les détails et viennent soulager directement un ou plusieurs maux.

Mais, il est intéressant de comprendre qu'en additionnant ces conseils + une alimentation adapté + un soutien émotionnel fort, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour vivre un post-natal optimal et ne pas subir mais plutôt accompagner les différents maux de votre Yoni.

Préparer en amont votre post-natal mais également les soins que vous pourrez vous apporter pendant cette période est une façon sûre de pouvoir profiter de votre tissage avec votre bébé et votre tribu.

L'accompagnement et la bienveillance sont des facteurs essentiels pour vous sentir soutenue et entourée.

J'ose croire que plus les femmes connaitront leurs corps et prendront conscience du pouvoir si puissant qui sommeil en elles, plus elles pourront prendre soin de celui-ci en toute autonomie.

Vivez nue, en peau à peau, dès les premiers instants avec bébé pour faire le plein d'ocytocine, d'amour et de good vibes pour apaiser vos maux.

L'ignorance mène à la peur, la connaissance mène à l'autonomie et à la confiance en soi.

Prenez soin de vous les mamas !


Flavie xxx




54 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout